Communiqués de presse

Femmes administratrices : que 2% d’évolution en 10 ans

Le Cercle Suisse des Administratrices invite les milieux économiques à mettre en place, sans attendre, d’avantage de diversité dans les Conseils d’Administration; la féminisation des Conseils étant source de performance.

Avec seulement 16.8% de femmes dans les CA en 2018, la Suisse reste encore loin des 30% préconisés par les bonnes pratiques de gouvernance.

A l’occasion de la Journée internationale de la femme le 8 mars, les membres du Cercle Suisse des Administratrices souhaitent interpeller les milieux économiques sur la faible représentation des femmes au sein des Conseils d’Administration. Il existe en effet toujours un fort déséquilibre entre les genres au sein de ceux-ci et l’évolution est trop lente. Il est donc indispensable qu’à chaque renouvellement de poste d’administrateur ou recrutement d’un nouveau membre de Conseil, les Conseils d’Administration veillent, à compétences égales, à recruter des femmes. Il n’est en effet plus possible de dire que les femmes ne sont pas assez nombreuses à vouloir s’engager ou encore qu’il est difficile de les trouver.   En effet, depuis sa création en janvier 2014, le Cercle Suisse des Administratrices regroupe des femmes, expertes ou dirigeantes, aux compétences recherchées par les conseils d’administration d’entreprises et d’organisations. Par ses actions concrètes, le Cercle favorise l’accession des femmes aux postes de gouvernance sur la base de leurs compétences. Leader d’opinion en matière de diversité et de gouvernance en Suisse Romande, ses membres se mettent à disposition de l’économie pour participer activement au développement de nos entreprises.   En 2018, la composition des Conseils d’administration n’est toujours pas équilibrée entre les genres selon la dernière étude Business Monitor publiée ce matin. Entre 2008 et 2018, la proportion de femmes membres de Conseils d’Administration est passée de 14,8% à 16,8% et n’a donc augmentée que de 2%. De plus, au sein du Conseil d’administration, le niveau de responsabilité le plus élevé, exercé par le Président, est encore moins susceptible d’être occupé par une femme : seulement 8,9% des Présidents du Conseil d’administration sont des femmes.

Contacts Presse :

Laurence Halifi, porte-parole et membre du comité
+ 41 76 540 47 17 – laurence.halifi@csda.ch

Marianne Aerni, présidente
+ 41 79 409 81 75 – marianne.aerni@csda.ch